11 07 2018

Communiqué de presse | 11.07.2018

A La Trinité sur mer, après une participation au Tour de Belle, Jean-Baptiste a choisi de s’élancer pour boucler sa qualification et ainsi prétendre au départ de la prochaine édition de la Route du Rhum, le 4 novembre prochain à Saint-Malo.

La semaine dernière Jean-Baptiste Daramy à bord de son Class40 « Chocolat Paries – Corolis Composites » a donc effectué sa « qualif » obligatoire pour tous les concurrents d’une transat mythique. Un entraînement bien utile de 6 jours et 6 nuits intensifs, à naviguer entre le Fastnet, le Cap Finistère, une bouée météo à virer au coeur du Golfe de Gascogne, avant d’atteindre la très belle baie de Saint-Jean-De-Luz. Parti en début de semaine, le skipper a rapidement trouvé son rythme à bord.

« J’ai bénéficié d’une météo idéale pour ma première navigation en solitaire à bord de mon nouveau bateau. Avec une mer plate et un vent de secteur Nord Est de 10 à 25 noeuds jusqu’au Cap Finistère, puis quelques grains orageux, m’ont permis d’enchaîner les manoeuvres comme je le souhaitais et de vérifier que les améliorations que nous avions réalisées avant le départ étaient pertinentes. Des travaux menés sans relâche jusqu’à la veille de mon départ. Une fois en mer j’ai réussi à rapidement prendre le rythme, malgré la fatigue accumulée j’ai pu me sentir en pleine forme en multipliant des séquences de sommeil de 20 mn… Avec Emmanuel Le Roch, nous avions prévu de faire une partie du parcours de la qualification au même moment (jusqu’au Cap Finistère). Son bateau est identique au mieux, me permettant ainsi de réaliser une portion du parcours en mode régate et d’affiner ainsi les réglages du bateau. Cerise sur le gâteau, à l’approche du Fastnet j’ai pu échanger par VHF avec certains concurrents de la Mini Fastnet que j’ai croisé, une course que je connais bien pour l’avoir couru près de 5 fois ! ».

Dès ce début juillet, Jean-Baptiste, rassuré sur ce qu’il a pu observer pendant cette semaine en solo entame un été qui s’annonce bien rempli, avec au programme : des navigations au large de Saint-Jean-De-Luz avec les copropriétaires et partenaires de « Chocolats Paries – Coriolis Composites », son emploi d’ingénieur de recherche chez CompositAdour (64) et quelques jours de vacances en famille. Le skipper basque prévoit également de travailler avec Star Voiles pour installer à bord un nouveau jeu de voiles, avant de reprendre l’entraînement avec son coach Bertrand Delesne qui prévoit de le faire naviguer sur des séquences de navigation par mauvais temps et des sessions de routage météo. Avant de rallier Saint-Malo en octobre, Jean-Baptiste prévoit de courir à Lorient à partir du 21 septembre, le défi Azimut, un parcours Offshore de 2 jours en solitaire, puis le 23 septembre le Tour de l’ile de Groix en équipage.

 

Une aventure collective pour un premier défi en solitaire !

Ingénieur d’études chez CompositAdour à Bayonne, à 37 ans Jean-Baptiste Daramy (qui a fait ses armes de skipper dans la classe Mini), a souhaité s’entourer d’associés qui lui ressemblent et qui comme lui souhaitent allier défi sportif et poursuite d’une vie professionnelle bien remplie : Alexandre Hamlyn est le Directeur de l’Innovation de Coriolis Composites et Ludovic Daudois, dirige la société Comat Aerospace. A tour de rôle, durant 3 ans, les trois associés férus de course au large se succéderont à la barre de leur Class 40 « Chocolats Paries – Coriolis Composites » sur les plus grandes étapes du circuit. Jean-Baptiste sera le premier à s’élancer en solitaire sur la Route du Rhum destination Guadeloupe 2018.